l'agriculture au cœur des enjeux de la transition écologique


le manque d'eau partout dans le monde

L'eau est une ressource inextricablement liée au changement climatique, à l'agriculture, à la sécurité alimentaire, à l'énergie, à la santé et à l'égalité entre les sexes.

 

C'est une ressource qui est au cœur du développement durable, qu'il s'agisse de la lutte contre la pauvreté, du développement économique ou de la préservation des écosystèmes.

 

Au rythme actuel de la consommation d'eau, l'Humanité devra faire face à un déficit hydrique global de 40% dès 2030.

 

Parmi les causes :

  • La baisse de la pluviométrie dans certaines région.
  • La pression démographique  : 9.5 milliards de personnes en 2050.
  • La consommation des industries : +400% dans les 30 prochaines années.
  • et celle de l'agriculture qui consomme en moyenne 70% de l'eau douce disponible (jusqu'à 90% dans certains pays).

REVERDIR rend l'agriculture moins gourmande en eau, tout en maintenant la productivité des végétaux, et sans contaminer la ressource, ni polluer l'environnement.

la baisse des revenus des agriculteurs

Sur les 570 millions d'exploitations agricoles dans le monde, 9 sur 10 sont gérées par des familles. Soit 2 milliards de personnes qui tirent directement leurs revenus et leur nourriture de l'agriculture.

 

Ces exploitations produisent chaque année près de 80% des denrées alimentaires mondiales, et assurent la sécurité alimentaire de la plupart des centres urbains.

 

Confrontés à la baisse des ressources naturelles (eau, terres arables, biodiversité), aux changements climatiques (sécheresses, inondations, épisodes climatiques sévères...), et à des prix de vente qui ne couvrent plus leurs charges, les agriculteurs sont de moins en moins capables de produire suffisamment pour assurer une vie décente à leurs familles.

 

REVERDIR redonne aux agriculteurs les moyens d'investir dans leurs exploitations pour construire une agriculture durable et soutenable au niveau local.

la dégradation des terres et des forêts

12 millions d'hectares de terres arables et 13 millions d'hectares de forêts sont perdus chaque année.

 

Les conséquences sont d'ordres environnementales : perte en fertilité des sols, effondrement de la biodiversité, affaiblissement général du rôle régulateur des écosystèmes, accroissement du réchauffement climatique...

 

Elles sont également humaines, avec la détérioration des conditions de vies des populations :

  • malnutrition,
  • famine,
  • vente du bétail et des biens,
  • dislocation des familles,
  • conflits d'accès aux ressources qui mènent à la déstabilisation politique de régions entières,
  • exodes économiques vers les grandes villes...

Les impacts vont bien au-delà des zones concernées : l'ONU estime par exemple que d'ici 2020, 60 millions de personnes vont migrer des zones dégradées de l'Afrique subsaharienne vers l'Afrique du Nord et l'Europe.

 

REVERDIR relance les services rendus par les écosystèmes et qui assurent le bien-être et les revenus des populations.

le changement climatique

L'agriculture, l'élevage et la mauvaise utilisation des terres sont responsables de 25% des émissions de gaz à effet de serre.

 

Mais l'agriculture est également la 1ère victime des changements climatiques : baisse des rendements des récoltes, prolifération des parasites, diminution de la croissance des forêts...

 

Ces changements font peser un lourd risque sur la sécurité alimentaire mondiale et les agriculteurs vont devoir s'adapter à de nouveaux contextes de production.

 

Une transformation profonde du système agricole est nécessaire pour assurer une capacité d'adaptation accrue et pour accélérer la transition écologique des pays vers un développement résilient au climat et à faible émission. il s'agit d'assurer une production agricole adaptée au changement climatique, en répondant aux besoins des exploitants tout en assurant la sécurité alimentaire des populations.

 

REVERDIR forme et accompagne le changement des pratiques professionnelles, pour mettre en œuvre une agriculture climato-intelligente.

L'agriculture emploie les ¾ des personnes les plus pauvres de la planète. Elles assurent notre sécurité alimentaire à tous. Outre la production agricole, les agriculteurs rendent des services environnementaux indispensables à notre quotidien : entretien des terres, préservation des paysages... Sur eux repose le développement de toutes les civilisations, et ils sont au confluent de toutes les problématiques sociétales : pauvreté, faim, migration, dégradation environnementale, changements climatiques...

 

Les agriculteurs sont aujourd’hui une des clés les plus importante dans la solution environnementale à mettre en œuvre. Présents sur toute la planète, structurés et organisés, travaillant au quotidien au sein des écosystèmes et véritables professionnels de l’environnement, ils sont une force sans commune mesure pour développer une action coordonnée et globale.

 

L'innovation agricole est également au cœur des enjeux environnementaux et de la sécurité alimentaire. Gestion des ressources naturelles, résilience des écosystèmes aux changements climatiques, production de denrées de qualité, pratiques agroécologiques, autonomisation des agriculteurs, interaction avec les modes de consommation… autant de sujets sur lesquels l'innovation agricole apporte des solutions concrètes, et qui permettent de construire une agriculture climato-intelligente.